Journée mondiale de l'eau

22 mars 2020

Désormais, nous savons tous que se laver fréquemment les mains est l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour nous protéger et protéger nos familles contre le coronavirus. Maintenant, maintenant que vous n’ayez pas d’eau propre…

En savoir plus sur la Journée mondiale de l’eau et sur l’importance de l’eau propre pour les familles touchées par une catastrophe.

Le changement climatique et la crise de l'eau


Cette année, la Journée mondiale de l’eau des Nations unies est consacrée à l’eau et au changement climatique.

2,2 milliards de personnes vivent actuellement sans accès à l’eau potable. La crise de l’eau est réelle, et elle est aussi inextricablement liée au changement climatique.

Le changement climatique provoque des sécheresses plus extrêmes dans certaines régions du monde.

L’un des effets les plus dévastateurs des sécheresses est la pression qu’elles peuvent exercer sur les réserves alimentaires. Dans les pays où les communautés ne disposent pas de sources fiables d’aliments nutritifs, les sécheresses peuvent entraîner une hausse des prix des denrées alimentaires, ce qui provoque des troubles sociaux, des famines et des migrations.

Nous travaillons avec des communautés agricoles et nomades dans des endroits comme le Somaliland.

Les familles ne peuvent plus y cultiver ni nourrir leur bétail et leurs moutons à cause de la grave sécheresse provoquée par de nombreuses années de mauvaise saison des pluies.

Nous voyons également comment le changement climatique et la crise de l’eau ont réduit la disponibilité des ressources naturelles, laissant les communautés beaucoup plus vulnérables aux groupes extrémistes.

Cela peut contribuer à des situations de conflit complexes, comme dans le bassin du lac Tchad qui s’étendait à l’origine au Nigeria, au Cameroun, au Niger et au Tchad.

Nous travaillons avec les communautés du bassin du lac Tchad et du Somaliland pour leur fournir des articles d’aide essentiels tels que des filtres à eau et des porteurs d’eau, afin de leur permettre de produire de l’eau potable.

Nous leur fournissons également d’autres articles d’aide pour leur permettre de retrouver leurs moyens de subsistance.

Notre aide

L’eau, tout comme l’abri, est un droit de l’homme. Qui que vous soyez, où que vous soyez, vous avez droit à une eau propre et saine.

Lorsque des catastrophes dévastent des communautés entières et obligent les familles à s’éloigner de chez elles, il peut être difficile de garantir l’accès à l’eau potable.

Les familles se retrouvent souvent dans des zones inhospitalières ou des camps surpeuplés où la recherche d’eau potable est une lutte quotidienne.

En fournissant aux familles des récipients et des épurateurs d’eau, nous pouvons faire de l’eau potable une chose de moins dont se soucier.

L'HISTOIRE DE TSHAMAYA


Tshamaya vit dans le camp de réfugiés de Minawao, au Cameroun.

En 2012, toute sa famille a été contrainte de fuir son domicile au Nigeria à la recherche d’un endroit plus sûr. Cinq ans plus tard, le camp de réfugiés de Minawao est devenu leur ville natale.

Leur vie aurait été beaucoup plus facile s’ils n’étaient pas tous tombés malades. À leur arrivée au camp, la famille a commencé à souffrir de maux d’estomac, causés par la consommation d’eau insalubre. Mais ils n’avaient pas le choix – il s’agissait de boire de l’eau sale ou pas d’eau du tout.

Grâce au filtre à eau qu’il a reçu, Tshamaya a pu produire de l’eau potable pour sa famille. Tshamaya dit :

Depuis que nous avons commencé à utiliser l’épurateur que nous avons reçu, personne ne s’est plaint à nouveau de maux d’estomac.

CYCLONE IDAI

Les inondations sont parmi les catastrophes naturelles les plus courantes et les plus dévastatrices. Elles compromettent la fourniture d’eau potable, mettant des vies en danger.

Lorsque les eaux de crue se retirent, la terre est souvent recouverte de limon et de boue. L’eau peut rapidement être contaminée par des matières dangereuses et des eaux usées non traitées, et les familles se retrouvent souvent sans eau potable.

Cela peut entraîner des épidémies de maladies hydriques mortelles comme la typhoïde, l’hépatite A et le choléra.

Les inondations peuvent également accroître le risque de maladies comme le paludisme, car les eaux stagnantes servent de lieu de reproduction aux moustiques.

Les inondations causées par le cyclone Idai ont mis en danger des milliers de familles. Découvrez comment nous avons réagi.

En savoir plus (EN)

NOTRE AIDE : ÉPURATEURS D'EAU


Lorsque les familles n’ont pas accès à de l’eau propre, des épurateurs d’eau leur permettent de produire de l’eau potable. 

Les filtres peuvent éliminer les virus, les bactéries et les agents pathogènes qui se trouvent dans l’eau contaminée, ainsi que les produits chimiques, les métaux lourds et les matières fécales.

Un filtre à eau peut transformer jusqu’à 1 000 litres d’eau insalubre en eau potable, ce qui représente assez d’eau propre pour une famille de quatre personnes pendant un mois.

Regardez cette vidéo pour découvrir le fonctionnement de nos filtres à eau.

NOTRE AIDE : RECIPIENTS POUR L'EAU


En travaillant avec les familles sinistrées, nous avons appris qu’il est important de fournir des récipients pour l’eau en plus des filtres à eau. 

Les familles disposent ainsi d’un endroit pour stocker l’eau purifiée, afin qu’elle reste propre et potable.

Aux Philippines, nos récipients pliables ont été particulièrement bien accueillis par les femmes, qui nous ont dit qu’ils étaient légers et faciles à transporter.

Parfois, les familles utilisent même les récipients pliants comme bols pour manger ou pour stocker de la nourriture.

EAU POTABLE APRES UN DESASTRE

JEANBA D’HAÏTI A PRESQUE TOUT PERDU APRÈS L’OURAGAN MATTHEW – Y COMPRIS L’ACCÈS À L’EAU POTABLE.

En utilisant le filtre à eau et le récipient qu’elle a reçus, Jeanba a pu produire de l’eau potable et la stocker en toute sécurité pour que sa famille puisse la boire.

Grâce à votre soutien, nous pouvons donner à des personnes comme Jeanba les outils dont elles ont besoin pour reconstruire leur vie après une catastrophe.

L’IMPACT DE NOTRE AIDE

PLUS DE DETAILS


Pourquoi les communautés ont-elles des difficultés pour accéder à l’eau potable après une catastrophe ?

Qu’il s’agisse d’un cyclone, d’une inondation ou d’un conflit, les catastrophes peuvent causer d’énormes quantités de destruction et de dégâts – et l’eau propre est souvent compromise. Les pompes à main se cassent et les sources d’eau locales se remplissent de débris, de saleté ou même de produits chimiques.

Comment les familles touchées par une catastrophe peuvent-elles produire de l’eau potable ?

Il existe trois méthodes principales : la désinfection, la sédimentation et la filtration.

  • La désinfection utilise des produits chimiques, l’ébullition ou la lumière du soleil pour débarrasser l’eau des bactéries.
  • La sédimentation permet à la saleté de tomber au fond d’un récipient d’eau au fil du temps.
  • La filtration élimine physiquement la saleté en faisant passer l’eau à travers un matériau tel que la céramique ou le sable.

Nous fournissons des filtres à eau car ils constituent le moyen le plus fiable et le plus sûr de produire de l’eau propre.

Toutes les réponses de ShelterBox impliquent-elles des filtres à eau et des récipients ?

Non. Chaque réponse est différente, la décision de les distribuer est donc basée sur les besoins des familles touchées.

Quelle est la durée de vie des épurateurs d’eau et des récipients ?

S’ils sont conservés dans leur emballage d’origine entre 10°C et 30°C, un récipient àeau peut durer jusqu’à dix ans. Un filtre à eau atteint la fin de sa durée de vie après avoir traité 1000 litres d’eau.

EXPLORER NOTRE AIDE