Le cyclone Harold au Vanuatu

Lorsque le cyclone de catégorie 5 Harold a frappé les îles plus tôt cette année, environ 160 000 personnes ont été touchées. Nous travaillons avec CARE Vanuatu pour apporter une aide essentielle aux familles qui en ont besoin.

Le 6 avril, le cyclone Harold a touché terre au Vanuatu en tant que cyclone de catégorie 5, causant des ravages dans les communautés du nord.

C’est le cyclone le plus fort qui ait frappé les îles depuis le cyclone Pam en 2015.

Harold a détruit des milliers de maisons, endommagé les cultures vivrières et causé des pannes d’électricité généralisées. Certaines communautés ont été complètement rasées par le cyclone, avec des poteaux électriques cassés en deux et des toits arrachés par le puissant vent cyclonique.

Les communautés ont dû utiliser le peu de matériaux de construction qu’elles pouvaient récupérer pour créer un espace de stockage pour leurs biens restants. Ces structures étant trop petites pour servir d’abri, de nombreuses personnes ont dû dormir en plein air.

Comment aidons-nous ?


En raison de la pandémie de coronavirus, l’accès au pays est extrêmement difficile en ce moment.

Comme nous n’avons pas pu envoyer une équipe d’intervention, nous nous sommes associés à CARE Vanuatu pour apporter l’aide nécessaire aux familles les plus vulnérables.

Des distributions d’aide sont actuellement en cours. Les familles reçoivent des bâches et des cordes, des lampes solaires et des ustensiles de cuisine. Les outils et les fixations contenus dans les ShelterKits  seront considérés comme des outils communs, ce qui est une pratique habituelle au Vanuatu.

Les réactions que nous avons reçues jusqu’à présent sont positives. CARE a récemment organisé une réunion avec les chefs de village de la Pentecôte du Sud, qui ont spécifiquement demandé à CARE de transmettre leur profonde appréciation à ShelterBox. Beaucoup de membres de la communauté ont dit qu’ils avaient presque abandonné tout espoir de recevoir un soutien.

Aider malgré le coronavirus


Vanuatu est un exemple frappant de la réalité selon laquelle les catastrophes naturelles se poursuivent alors même que les coronavirus font des ravages dans le monde entier.

C’est l’un des rares pays à avoir réussi jusqu’à présent à empêcher le coronavirus d’entrer dans le pays. Mais c’est aussi un exemple de la difficulté des secours en cas de catastrophe pendant la pandémie mondiale, avec des restrictions de voyage internationales et internes et des protocoles stricts pour les cargaisons humanitaires, comme la désinfection et la quarantaine de trois jours.

Alors que le coronavirus se propage dans le monde entier, les abris sont plus que jamais nécessaires. Nous travaillons 24 heures sur 24 avec nos partenaires mondiaux pour atteindre les familles les plus vulnérables afin de leur fournir un abri et une aide essentiels.

Votre soutien est crucial en ces temps difficiles – soutenez notre travail et aidez les familles en crise partout dans le monde.

Donnez aujourd’hui